La méthode Bates ... simple mais efficace!

Le docteur W.H. Bates (1860-1931), un ophtalmologue américain, consacra sa vie à la recherche sur le système visuel, à la théorie de l'accommodation et aux modifications physiologiques des états de stress et d'émotions négatives.

Il conclut que notre vue était influencée par la manière dont nous utilisons nos yeux. Les yeux contribuent à 20 % de la fonction visuelle et le cerveau à 80 %.

Ce dernier, dont dépend l'état général de notre corps, est particulièrement influencé par le stress mental et les émotions.

Le docteur Bates comprit donc qu'il était essentiel d'apprendre à garder les yeux et l'esprit détendus tout en maintenant notre intérêt et notre curiosité pour le monde qui nous entoure.

Il est important de "voir" ce que nous regardons, ce qui n'est pas le cas quand nous sommes stressés ou préoccupés.

Nos préoccupations mentales encombrent notre cerveau et l'empêchent d'intégrer les images du monde extérieur.

Cet état mental affecte la mobilité naturelle des yeux qui, pour fonctionner correctement, doivent être constamment en mouvement. Ses recherches aboutirent à une méthode d'apprentissage constituée de techniques spécifiques permettant, entre autres, de :

- stimuler le mouvement saccadé naturel des yeux,

- encourager l'intégration des deux yeux pour retrouver une binocularité optimale,

- apprendre à détendre les yeux fatigués et l'esprit préoccupé,

- élargir le champ visuel en étant conscient de la vision périphérique,

- devenir conscient que le point regardé (vision centrale) est plus net que tout ce qui l'entoure (vision périphérique),

- stimuler le mouvement de contraction et de dilatation des pupilles pour permettre une meilleure adaptation à tous les degrés de luminosité,

- et surtout, observer par ce travail que si nous voyons consciemment ce que nous regardons, nous ne pouvons pas nous perdre dans les préoccupations mentales.

La méthode Bates ne se limite donc pas à une série de gymnastiques oculaires, elle nous apprend également à reconsidérer la façon de regarder et à prendre conscience de ce que nous regardons.

En effets, nos comportements oculaires limitant sont le reflet de tensions intérieures, émotionnelles et mentales :

Nous ne regardons pas, nous ne posons pas le regard de la même façon, si nous sommes en colère, si nous aimons ou si nous n’aimons pas ce que nous faisons, si nous sommes attentif ou absent, si nous nous sentons à l’aise ou dans la retenue, ...

Quelques trucs et astuces pour détendre vos yeux :

- Le bâillement :
Les bâillements sont très bénéfiques. Ils permettent de tendre puis de détendre tous les muscles du cou, de la face et du dos. De plus, le fait de prendre une grande respiration entraîne une poussée d'oxygène et une production de larmes. Les bâillements produisent une relaxation immédiate des yeux .

- Le cillement :
Chaque cillement permet de répartir le liquide lacrymal sur l'oeil, le nettoie, le masse et le détend. Lorsque nous cessons de ciller, notre cornée n'est plus nourrie par l'humeur aqueuse. Le rythme normal est d'environ une fois toutes les trois secondes (ou trois fois toutes les dix secondes). Le cillement permet d'avoir les yeux humides et souples et procure un instant d'obscurité.

- Le mouvement :
Les yeux ont besoin de mouvements. Il est très nocif pour les yeux de regarder fixement ou d'avoir "les yeux dans le vague". Pensez à ciller, à lever votre regard de temps en temps quand vous lisez, ou quand vous regardez un écran...

- L’ensoleillement :
Exposer les yeux à la lumière du soleil le plus souvent possible.

- Le palming :
L'application des paumes sur les yeux est un moyen efficace de reposer en profondeur le système visuel dans sa totalité en réduisant la stimulation de la lumière et en canalisant le mental.

On peut ainsi diminuer la tension des yeux, améliorer la vue, calmer l'esprit, favoriser le sommeil profond, accroître la présence éveillée et consciente, améliorer la mémoire et développer l'imagination.

Pratiquement, il s'agit juste de s'asseoir ou de s'allonger, de prévoir un support confortable pour les coudes, de se frotter les mains et de les amener en forme de coupe sur les yeux fermés.

Afin de n'exercer aucune pression sur les globes oculaires, posez la partie inférieure des paumes sur les os des pommettes et les doigts sur le front, le tranchant de la main suit l'arrête du nez.

Puisque les yeux sont faits pour recevoir la lumière, si celle-ci est diminuée, voire éliminée, il n'y a rien à voir, les yeux n'ont qu'à se reposer.

Le corps n'a rien à faire que respirer et se laisser soutenir par le siège, le matelas ou le sol.

Certaines personnes constatent au début que leurs yeux sont plus inconfortables après l'application des paumes qu'avant. Peut-être sont-elles en train de prendre conscience des tensions qui auparavant étaient inconscientes.

Il y a beaucoup d'exemples d'amélioration de la vue uniquement grâce à l'application des paumes.

En effet, la fonction visuelle fait partie de l'activité cérébrale; les images reçues par les yeux sont acheminées vers le cortex visuel qui les interprète.

Pour que l'application des paumes remplisse sa fonction restauratrice, il convient que le mental soit occupé à une tâche simple, agréable et donc relaxante en même temps que les yeux se reposent.

Notez que vous pouvez appliquer vos paumes sur vos yeux dès que ceux-ci vous paraissent fatigués (secs, picotants, brûlants, tendus, durs…), ou vous pouvez en faire une discipline au même titre que le yoga, le piano, la méditation, la danse…

Que vous pratiquiez l'application des paumes pendant dix respirations, dix minutes ou dix heures, c'est important de constater comment vous vous sentez au début et de nouveau à la fin.

Si vous avez le sentiment d'être plus calme, ou de voir plus clair ou d'aucun autre bénéfice, gardez-le néanmoins en mémoire.

A savoir :

- Les vitamines A, C et E sont indispensables à une bonne vue.

- Si vous portez des lunettes, essayez de ne pas le porter systématiquement si ce n'est pas nécessaire, et ce pour aider vos yeux à se relaxer.

Références:

- Institut Bates.
- La méthode Bates en France.

2 Commentaires:

Jihel Geay a dit…

j'ai 54 ans et 2,75 à chaque oeil. Ma vue a baissé depuis mes 50 ans ; phénomène inévitable m'a-t-on souvent dit.

Etes-vous de cet avis ?

Tine a dit…

Oui je pense, malgré que je ne sois pas une experte en ce domaine mais la méthode Bates appliquée assiduement pendant quelques mois devrait faire une différence!
Tenez moi au courant

 

Nutrition et Santé ! | Creative Commons Attribution- Noncommercial License | Dandy Dandilion Designed by Simply Fabulous Blogger Templates