Pourquoi éviter le Gluten?

Mais qu'est-ce que le gluten et pourquoi l'éviter ?
Le gluten est un mélange de protéines combiné avec de l'amidon contenu dans la plupart des céréales.

Il constitue environ 80 % des protéines contenues dans le blé et se compose de gliadine, de gluténine, d'acides gras et de sucres.

On le retrouve donc dans les farines de céréales panifiables comme le blé, le seigle, et en quantité moindre dans des céréales difficilement panifiables, comme l'orge, l’avoine...

Le gluten est une sorte de liant qui permet à la farine de s'agglomérer lors de la composition du pain.

C'est la céréale par excellence pour faire du pain. Cela permet à nos boulangers de confectionner des pains élastiques et mastiquables qui ne vont pas s'émietter et qui vont rester compacts.

Confectionner un pain avec seulement de la farine de riz est difficile voire impossible car le pain se défait entièrement dès qu'on le sort du moule et est beaucoup plus dense.

Le gluten est une sorte de colle.

Et plus la protéine de blé s'est vue modifiée au cours des siècles, plus le gluten colle. L'agriculture intensive est la cause de ces problèmes.

On fait tellement de pain, la pâte ne repose plus, c'est devenu un aliment qui ne convient plus du tout au tube digestif de l'humain. Tous nos repas contiennent du gluten.

En clair, notre organisme est sursaturé et ne sait plus que faire de cette colle qui entrave la bonne digestion de ce que nous mangeons.

Cela ne convient de toute évidence plus à notre intestin et c'est ce qui explique une recrudescence de la constipation. Une personne sur deux souffre de ce malaise.

Pour certains, le gluten va plutôt provoquer des diarrhées.

Pas étonnant qu'il y ait autant de maladies, nommées troubles de l'élimination. Notre corps tente d'extraire tout ce gluten et bien sûr n'y parvient pas, nos organes d'éliminations sont complètement encrassés.

Depuis quelques années, on constate une recrudescence sans précédent d'intolérance au gluten, ce qui signifie que nous n'avons plus suffisamment d'enzymes pour le digérer complètement ou pas d'enzymes du tout. Une grosse protéine qui n'est pas digérée intégralement dans notre intestin grêle par manque d'enzymes crée de très graves problèmes de santé.

Actuellement, la médecine ne s'en occupe pas!

L'intestin grêle est un organe ignoré par le corps médical. Il représente pourtant la centrale de l'organisme.

Par la passé, il n'y avait que quelques personnes qui souffraient de maladie cœliaque, une maladie rendant la digestion du gluten impossible. De constantes diarrhées handicapaient la vie de ceux qui en étaient atteints. Elle pouvait même conduire jusqu'à la mort. Mais ces personnes représentaient une exception.

Aujourd'hui, il semble que l'intolérance au gluten tende à se généraliser sans pour autant être une maladie cœliaque pour tout le monde.

Les symptômes les plus souvent évoqués dans le cadre d'une incomplète digestion du gluten sont les ballonnements et les coups de pompe juste après le repas.

En effet, après un repas riche en pain ou en pâtes, il arrive à certaines personnes de se sentir si gonflées qu'il faut desserrer la ceinture.

Un autre symptôme typique est une fatigue chronique.

Tout cela s'explique par la présence de peptides opioïdes issus de la non digestion de la protéine de blé.

Comme son nom l'indique, les peptides opioïdes sont des morphines et donc ont une action sur notre cerveau.

Sur le cerveau des enfants souffrant d'autisme les peptides opioïdes saboteraient les neurotransmetteurs entrainant dans la foulée de graves troubles des apprentissages et des relations à l'autre.

Les peptides opioïdes issus de la non digestion du gluten traversent facilement la paroi du grêle devenue chez beaucoup d'entre nous perméable. Dans le sang, ces morphines vont se localiser partout dans l'organisme entrainant un véritable sabotage de notre santé.

Mais encore plus inquiétant que de simples ballonnements, c'est l'augmentation sans précédent des maladies de type neurodégénératives ou rhumatismales. La sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ont explosé. Il y a aussi de plus en plus de fibromyalgies. Sans oublier les problèmes psychiques en nette recrudescence.

Un livre de référence est celui de Jean Seignalet, un médecin français qui a fait les hypothèses que dans un intestin grêle enflammé, ou perméable, les protéines de gluten ne peuvent pas être digérées complètement.

Nous manquons également beaucoup d'enzymes, puisque la plupart des aliments que nous mangeons sont modifiés.

Il n'hésite pas à qualifier le blé de monstre parmi les monstres, dans son livre très complet, l'alimentation ou la troisième médecine.

Ce livre devrait être imposé aux étudiants de toutes les facultés de médecine.

Il n'y a qu'à voir les résultats obtenus par certains malades dès modification de leur alimentation.

Détail non négligeable, une intolérance au gluten crée un intestin grêle acide, alors que le pH de cet organe est alcalin. D'où l'émergence spectaculaire du candida albicans, qui devient notre hôte le plus célèbre, mais pas le plus anodin. Certains ont même évoqué que le candida albicans aurait un rôle à jouer dans la genèse de certains cancers.

Bref, posons-nous la question de savoir pourquoi un aliment de base comme le pain devient-il depuis l'ère industrielle un véritable poison?

La réponse est difficile à entendre, mais certains parlent de véritable empoisonnement.

Qu'a t-on mis dans ces aliments? La question est vraiment d'actualité.

Il y a de plus en plus de boulangeries, on vend de plus en plus de pain, et l'utilisation des drogues sont en constante augmentation.

Vu que le blé non digéré provoque la synthèse de morphines au niveau de l'intestin grêle, on peut se demander si la surconsommation de pain, n'entrainerait pas une addiction aux morphines.

Dans les restaurants, les restaurateurs notent une très forte augmentation de la demande des paniers de pain sur les tables.

Ce qui est frappant c'est que les gens qui arrêtent de consommer du gluten ont très vite une diminution importante de leurs fringales et deviennent moins dépendant du sucre, des sucreries et des pâtisseries lorsque l'on ne mange pas de gluten.

Beaucoup de personnes souffrants de graves intolérances ont noté une amélioration tellement spectaculaire de leur état en arrêtant le gluten, qu'il serait indispensable que la santé publique mette efficacement son nez dans cet épineux problème.

Voici une liste non exhaustive des symptômes et maladies possibles :

Chez l’adulte:

- Les plus courants

La diarrhée (selles molles émises 2/ 3 fois par jour)
La constipation (aller à selles tous les jours)
Les ballonnements
Reflux gastrique
Digestion lente
Nausées
Les infections, virus, parasites (bronchites, asthme, sinusites, cystites, candida…)
Les allergies (pollen, graminées, lactose…)
Les douleurs abdominales
Les flatulences excessives
Problèmes associés à une déficience en vitamine
Une fatigue chronique
Faiblesses musculaire
Douleurs et fragilité osseuses, carence calcique, ostéoporose
Des sensations anormales ou altérées de la peau (parasthésie), y compris des brûlures ou des chatouillements.
Œdèmes faciles
Des maux de tête, migraines
Inflammation linguale
Anémie ancienne et inexpliquée
Nez bouché le matin au réveil
Mauvaise haleine
Dépression, instabilité émotionnelle, malaises, voire crises de tétanie
Anxiété
Douleurs rhumatismales
Cheveux terne
Chute de cheveux
Aphtes
Saignement du nez
Crampes
Irritabilité
Peau sèche
Problèmes de concentration
Gain/perte de poids
Infertilité
Menstruations irrégulières
Problèmes email dentaire
Eczéma/psoriasis (problèmes de peau)
Acné
Lupus
Maladies auto-immunes
Couperose
Hypoglycémie
Bosse, enflure et inflammation
Cécité de nuit
Problème de vésicule biliaire

- Les autres

Autisme (chez un cerveau immature)
Ataxie
Sclérose en plaque
Schizophrénie et autres troubles mentaux
Attaques, crise d’épilepsie
Neuropathie
Problèmes respiratoires
Diabète
Cancer
Fibrose cystique
Problème de thyroïde
Diverticuloses
Syndrome du colon irritable
Maladie de crown
Polyarthrite rhumatoïde
Spondylarthrite ankylosante

Chez l’enfant:

Enfant triste, apathique, grognon, hostile, ne sourit jamais
Problèmes de concentration
Problèmes d’apprentissages
Déficit d’attention (hyperactivité)
Petite stature ou retard de croissance

La malabsorption du gluten touche toutes les classes d'aliments :

Les glucides : ils sont mal digérés et peu absorbés ; les sucres restant dans le contenu intestinal sont dégradés par la flore intestinale et donnent des résidus acides.

Les protéines : elles subissent un sort comparable. L'intestin peut même laisser exsuder des secrétions riches en protéines, d'où déperdition supplémentaire.

Les graisses : elles sont mal absorbées; les selles de 24 heures en contiennent environ 5 grammes chez un sujet normal, mais peuvent aller jusqu'à 20 grammes chez un sujet intolérant.

Le calcium : mal absorbé, il donne lieu à une hypocalcémie qui entraîne des problèmes neurologiques et osseux.

La vitamine K : elle est carencée, d'où des difficultés de coagulation.

Le fer, les vitamines B1, B2, B6 et l'acide folique : ils sont tous indispensables à la synthèse des globules rouges. Dans ce cas, ils sont presque absents.

Et la liste n'est pas exhaustive...

Près d'un tiers des adultes ont été atteints d'intolérance au gluten dans leur enfance, mais pour la plupart, ils n'ont eu que des troubles mineurs, acceptables, qui ont évolué à travers des hauts et des bas au cours de leur vie, n'ayant jamais été étiquetés.

Ce qui conduit à la reconnaissance tardive de leur intolérance, c'est une aggravation de leurs troubles à la faveur d'altérations d'organes ou de maladies intercurrentes.

Le pire est que la plupart du corps médical est encore convaincu qu’une mauvaise nutrition n’est en rien responsable de notre « état de santé ».

Références :

- La maladie du gluten.
- Cuisiner sans gluten.
- Going Gluten free.
- Be kind to your grains...and your grains will be kind to you!
- About Gluten.
- Wheaty indiscretions: what happens to weat, from seed to storage.

Renseignez-vous aussi auprès des associations cœliaques de votre pays!

21 Commentaires:

amaabir a dit…

Je viens de lire cet article, très très intéressant, et choquant, car c'est vrai, depuis que je m'intéresse à l'agriculture Bio et aux produits Bio, je ne cesse d'être choquée... par toutes les "saloperies" qu'on mange chaque jour! Cela me fait très peur, il va falloir bouger... Le problème, c'est que peu de personnes sont au courant, et surtout conscientes de ces problèmes qui ont un impact sur notre santé!

Onorelle a dit…

que faire ? faut il supprimer toutes les céréales complètes? ou est-ce seulement le blé ?

Tine a dit…

La clé est d'éliminer toutes les céréales du commerce. Par contre si vous voulez en consommer choisissez celles sans gluten comme le riz et le quinoa.

cyclofouesnantais a dit…

Je viens de lire l'article qui tes tres interessant pour ma part je desire enlever le gluten car j'ai des calcifications tendineuses et existe t il des pates sans gluten merci .

cyclofouesnantais a dit…

Je viens de lire l'article qui tes tres interessant pour ma part je desire enlever le gluten car j'ai des calcifications tendineuses et existe t il des pates sans gluten merci .

Tine a dit…

Il existe des pâtes sans gluten (riz, mais, quinoa) et plusieurs autres alternatives en fonction de votre pays !

- Les pâtes paleo sont bonnes mais ont une grande teneur en glucide.

- Pour une diète style GAPS (sans grain)on a les courges spaghetti et les spaghetti de courgettes.

- Il existe également des pâtes a base de haricots qui sont pas mal du tout.

- Pour les non coeliaque, il existe toujours la possibilité de faire ses propres pâtes de blé maison en veillant à respecter certains usages.

Mais en tous temps, lisez bien les ingrédients des produits que vous achetez car des additifs de toutes sorte sont souvent rajoutés afin de compenser l'absence de gluten!

bezzekhami lydia a dit…

Je suis fibromyalgique et c'est en lisant un livre intitule"les maladies emergentes"de:F.Cambayrac que je suis venue a oter le gluten et la caseine de mon alimentation afin d'ameliorer mon etat de sante pas facile mais je trouve beaucoup de choses pour m'aider,pains,pates ,farines et levure sans gluten et pour la caseine il y a margarine vegetale,laits de soja,de riz,d'amande ainsi que de la creme de riz et de coco. Si cela peut aider des personnes malades je suis heureuse de partager

catherine duban a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Marie-Anne Witcombe a dit…

Cet article est trop extrême. Il y a des personnes qui digèrent très bien le gluten. Il ne faut pas diaboliser le gluten. Il peut très bien faire parti d’un régime équilibré toute en donnant plaisir (le pain sans gluten n’est pas vraiment comparable).

Frederique BAYLE a dit…

Article très intéressant je comprends pourquoi certains éliminent le gluten...
Concernant le seitan, cette préparation se fait à base de farine de gluten avez vous une autre alternative alors?

karine desjardins a dit…

Wow! Nous sommes végétarien depuis maintenant 3 ans et je me suis toujours demandé pourquoi il fallait éviter le gluter. Il est clair qu'après avoir lu votre article, je vide mes armoires et je fais un épicerie qui aura de l'allure (sans gluten). J'ai 4 enfants et mon 2ième qui est en première année a de la difficulté à apprendre.... j'ai hâte de voir si le changement d'alimentation sera positif sur ce point! Je vais partager ce texte sur facebook!
Merci

Florent Martin a dit…

Bonjour,
J'ai supprimé mon eczema et une allergie aux acariens en supprimant le gluten.
J'ai vu des améliorations remarquables dans le langage de mon enfant dysphasique. Je pense que tout le monde a à y gagner en arrêtant de consommer du gluten. Il faut essayer avant de se prononcer, essayez trois semaines en observant le comportement de votre organisme, si rien ne se passe alors revenez à vos habitudes gluteniques.

Julie a dit…

Bonjour,
J'ai beaucoup lu et recherché sur le gluten et ses effets. J'ai noté que certaine personnes avaient un discours extrêmement alarmistes alors j'ai testé sur moi-même. A la base je ne suis pas une grande consommatrice de gluten. Je ne mange quasiment jamais de pain excepté avec un peu de fromage peut-être 3 fois par mois et rarement des pâtes. Presque jamais de pâtisseries ou biscuits (2 fois par mois environ). J'ai arrêté totalement pendant 4 semaines et pas de différence ! J'ai vraiment écouté mon corps pour ressentir les effets bénéfiques dont tout le monde parle et pour moi rien ! N'étant pas une grosse consommatrice de gluten à la base, je vais continuer à en manger avec parcimonie. Je pense que la clé est là, mangeons de tout mais à petite dose. Et bien sûr lisons bien les étiquettes.

val a dit…

Bonjour,

Je savais que le gluten avait des conséquences néfastes sur certains individus (allergie, indigestion,.. )
mais je suis effarée dapprendre
que le gluten ait des conséquences à un niveau psychiatrique.
Nous vivons dans une telle ignorance!!
Le plus triste c'est que la plupart des gens ne veulent pas y croire et préfèrent rester attachés à leurs plaisirs alimentaires. Je pense que la "vérité" est trop difficile à assumer pour eux!
Merci internet et les personnes qui partagent l'info.. sans quoi il nous serait d'autant plus difficile de nous sortir de cette ignorance!

Unknown a dit…

Bonjour. Pensez-vous que la farine de blé bio serait moins néfaste qu une non bio ? Mes enfants et mon mari sont de gros consommateurs de pain et je tend à une alimentation avec le moins de gluten possible, quitte à faire mon pain moi même ! Merci de vos réponses.

Sara Cavalli a dit…

Bonjour. Pensez-vous que la farine de blé bio serait moins néfaste qu une non bio ? Mes enfants et mon mari sont de gros consommateurs de pain et je tend à une alimentation avec le moins de gluten possible, quitte à faire mon pain moi même ! Merci de vos réponses.

Muriel Lefranc a dit…

Non, le bio garanti une méthode d'agriculture. Il faudrait vous tourner vers les anciennes farines souches non modifiées) elles sont rares et chères.

Muriel Lefranc a dit…

Non, le bio garanti une méthode d'agriculture. Il faudrait vous tourner vers les anciennes farines souches non modifiées) elles sont rares et chères.

sylanny a dit…

Je ne sais que penser : d'une part tout cela a l'air très "efficace" et je ne mets pas en doute ce que chacun dit... mais par ailleurs je connais des personnes qui sont allergiques au gluten (et donc n'en consomment pas et ont une alimentation plus suivie) et qui pour autant ont des maladies (dépression, eczéma,...) comme tout un chacun. Alors que penser ? chaque personne a un capital génétique et est différente. On ne peut pas généraliser. Mais comme dit St Thomas "je ne crois que ce que je vois" donc je vais faire le test par moi-même en supprimant le pain blanc déjà :). Sylanny

Céline M a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Respi 38 a dit…

Bonjour,
Dans mon métier je rencontre beaucoup de personnes avec des affections respiratoires, des rhumatismes maux de têtes des jeunes au teint pâle toujours fatigués, ils ont tous un point commun alimentaire: les pâtes, le pain, les pizza et aussi la sauce tomate.

 

Nutrition et Santé ! | Creative Commons Attribution- Noncommercial License | Dandy Dandilion Designed by Simply Fabulous Blogger Templates