Les dangers du soja.

Cela peut être un choc pour beaucoup de lecteurs d'apprendre que le soja, ayant été habilement présenté comme un aliment de santé durant de nombreuses années, peut en fait être...
toxique!

Alors qu'il contient tous les acides aminés essentiels, des acides gras oméga 3 et des vitamines B, ses propriétés toxiques en font un choix indésirable pour la santé sauf lorsqu'il est fermenté et utilisé rarement comme condiment, ce qui est la façon dont les Asiatiques le consomment.

Ils prennent généralement seulement 2 cuillères à café de soja par jour.

Les "analogues" de la vitamine B12 dans le soja ne sont pas absorbés et en fait augmentent le besoin du corps en B12.

Le soja augmente les besoins naturels en vitamine D.
Le lait de soja est supplémenté en vitamine D2 synthétique (et toxique).

Les hauts niveaux d'acide phytique dans le soja réduisent l'assimilation du calcium, du magnésium, du cuivre, du fer et du zinc.

Les températures élevées utilisées pour transformer le soja rendent ses protéines largement indigestes et inutilisables comme nutriment.

Les enfants nourris au soja sont particulièrement en danger en raison des hauts niveaux de phytoestrogènes dans le soja.

Les filles largement nourries avec des produits du soja se développent prématurément.

Les garçons expérimentent un développement sexuel retardé ou incomplet, certains devenant même stériles ou développant des seins.

Quelques garçons ayant des organes sexuels qui ne deviennent pas matures !

Les enfants nourris exclusivement avec des laits maternisés à base de soja ont entre 13 et 22 000 fois plus de composés d'oestrogène dans leur sang que les bébés nourris avec des préparations de lait régulières.

Ceci est l'équivalent d'oestrogène de cinq pilules anticonceptionnelles par jour !

Les inhibiteurs de trypsine du soja interagissent avec la digestion des protéines et peuvent provoquer des troubles au niveau du pancréas.
Chez les animaux de laboratoire, le soja chargé en inhibiteurs de trypsine ralentit la croissance.

Les phyto-oestrogènes du soja sont de puissants agents anti-thyroïdiens, qui peuvent entraîner de l’hypothyroïdisme et peuvent provoquer le cancer de la thyroïde. Chez les nourrissons, on associe la consommation de lait maternisé au soja à une maladie autoimmune touchant la thyroïde.

De l’acide glutamique libre (MSG), une puissante neurotoxine, est produite pendant la fabrication du soja.
Des taux supplémentaires sont ajoutés à bien des aliments à base de soja.

Les aliments à base de soja contiennent de haux taux d’aluminium, qui est toxique pour le système nerveux et les reins.

Références :

- Soja sous toutes ses formes:dangers.
- Soja sous toutes ses formes:dangers.
- Les dangers du soja.
- Soy alert!
- Soy: the quiet conquest.
- Soy industry on the attack.
- Why soy can damage your health?
- About soy!

13 Commentaires:

Sylvain a dit…

Bonjour, que penser d'une telle réponse : http://www.vegetarisme.fr/wordpress/?p=121 ?

Le ton y est cinglant.

Tine a dit…

Sylvain,

je suis d'accord avec toi. L'auteur a pris un ton assez cinglant.

Il est clair que l'auteur est contre les protéines animales et pour les protéines
végétales.
En effet, il est végétarien. En plus, il est subventionné par l'industrie du soja.
Donc, c'est pourquoi il défend avec vigueur cette industrie qui le nourrit.

Par contre, je suis d'accord avec lui sur un point: le lait pasteurisé est à
éviter.

Il est clair qu'il n'a pas fait son devoir correctement sinon il aurait vu que le lait cru est un aliment santé n'ayant pas d'effet négatif sur la santé, comparé au lait pasteurisé.

Le lait cru est un aliment complet (tout
comme l'œuf et le fromage).

Donc, il est ridicule de catégorisé le lait cru avec le lait pasteurisé.

Et, on vient très bien que l'avis de l'auteur est biaisé en ce qui concerne les protéines animales.

De plus, plusieurs des études auxquelles il fait référence sont de type épidémiologique.

Ce genre d'étude n'est pas très scientifique en soi étant donné qu'elle ne sert pas à répondre à une question, mais plutôt à formuler des hypothèses de travail.

Finalement, ce genre de texte pro-industrie devrait être interdit de publication.

Il est clair que cette étude utilise seulement les études qui appuient son point de vue et oublie tous les autres.

Il devient de plus en plus évident que le soja est mauvais et c'est pourquoi plusieurs gouvernements (France, Angleterre, Israël) sur plusieurs continents ont averti la population des dangers associés à sa
consommation.

oOR3MYOo a dit…

Bonjour, en ce qui concerne les laitages (animaux) il est conseillé de les éviter...
CF Lait mensonge et propagande, ed. Thierry Souccard... (entre autres sources)

Tine a dit…

En effet, il faut éviter les produits laitiers pasteurisés mais les produits laitiers crus sont TOUJOURS à consommer sana modération !!!

Et non, aucune étude scientifique sérieuse n'a prouvé que le lait cru (de source fiable et de vaches nourries en pâturage)était NOCIF !

Donc buvez du lait cru!!!

Bertrand Dubost a dit…

Cet article ne cite aucune référence scientifique. C'est un vaste tissus de mensonges! Rien de tout cela n'est vrai, mais les lobbyistes "en herbe" de la viande ont pour habitude d'attaquer tout ce qui peut leur faire perdre des parts de marché.
Je vous met au défi d'apporter UNE seule preuve de ce que vous avancez par des résultats d'une études scientifique INDEPENDANTE de l'industrie agro-alimentaire: cela n'existe pas.

Bertrand Dubost a dit…

Concernant le lait, cru ou pas:
Le lait, avant d'être un produit de consommation, est surtout une sécrétion hormonale d'un herbivore conçu par "dame nature" pour nourrir et faire grandir son bébé, qui, rappelons le est un herbivore pesant à la naissance dans les 40 kgs et pesera 700 kgs à l'âge adulte.
La digestion du lait nécessite la présence d'une enzyme, la lactase, qui chez l'homme est présente environ jusqu'à l'âge de 3 ans et disparaît ensuite puisque nous sommes supposés être sevrés passé cet âge.
Autrement dit: nous sommes absolument incapables de digérer correctement du lait, à plus forte raison du lait de vache, à l'âge adulte.
Concernant le calcium: l'acidité du lait fait réagir notre organisme, qui à besoin d'un certain équilibre acido-basique. Notre corps va donc chercher à neutraliser l'acidité des protéines animales et pour cela, il va aller chercher dans nos réserves de calcium (dans nos os). Non seulement nous n'absorbons pas du tout le calcium du lait, mais en plus le lait nous fait perdre du calcium.
Voir: le livre "Santé Mensonges et propagande" de Thierry Souccar.

clairetlipide a dit…

Justement, le lait cru est alcalin. Les fromages naturels aussi (pas les transformés) : http://phbalance.wikispaces.com/Milk%2C+Meats+and+Fish

Aurélien MATHIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Aurélien MATHIN a dit…

Baliverne. J'ai 21 ans et je n'ai aucun soucis à digérer le lait de vache. Ceci j'en consomme en quantité raisonnable (un bol le matin).

Valérie Lemye a dit…

Bonjour

Le constat d’un effet négatif de la consommation de soja contredit radicalement la preuve flagrante d'effets bénéfiques pour les humains. Il existe une série de preuves scientifiques chez les humains qui attestent les avantages nutritionnels du soja.

Les produits au soja sont 100 % végétaux et se composent d’acides gras bénéfiques : ils ont une faible teneur en acides gras saturés, contiennent des acides gras insaturés comme les acides gras essentiels oméga 3 et oméga 6. La protéine de soja a une valeur biologique élevée, car elle contient tous les acides aminés essentiels en quantités suffisantes et elle est très digestible.

Un grand nombre d’études scientifiques paraissent chaque année sur le soja ou un de ses composants et aucune ne révèle d’effets néfastes de la consommation d'aliments au soja chez les humains.

En Asie les aliments au soja sont consommés depuis des millénaires, sans problème ni effet néfaste. Dans les pays occidentaux, les enfants consomment du soja dès le plus jeune âge depuis plus de 40 ans.

Les produits au soja s’intègrent parfaitement dans une alimentation saine et équilibrée.

Bien à vous

Valérie Lemye
Diététicienne

Psylozoff a dit…

Les messages de Tine sont stupides et dangereux...

Les produits laitiers de vache sont à éviter à moins d'être un veau..!
Les produits laitiers de chèvre... Je vous laisse deviner! Et pareil pour les brebis et tous les mammifères!

Le lait est un aliment très riche, destiné aux petits de l'espèce afin d'encourager le développement particulier de chacun des aspects physiques de l'espèce, via les hormones de croissance!

Les produits laitiers fermentés qui sont des aliments particulièrement gras s'apparentent, quant à eux, plus à des champignons qu'à du lait... Et ils sont donc également à consommer avec modération!!

La pasteurisation est un procédé d'asepsie, très court, seulement quelques secondes! Il s'agit de ne pas tourner le lactose en caramel! C'est un procédé relativement inutile, à mon sens...

Les produits crus seront toujours plus profitables mais dès lors que ce sont des dérivés animaliers, ils nécessiteront plus d'effort de l'organisme pour être assimilés contrairement aux composés végétaux, chimiquement plus simples et dont les enzymes associées sont, de plus, naturellement fabriquées par notre corps...

D'où le fait qu'il soit nettement plus économique tant pour les dépenses (financières pour l'acheter, physiques pour le produire et/ou morales pour assumer), que pour le bien-être à long terme, d'esquiver au maximum (de chacun) les produits animaliers, sans pour autant se coller des éthik'ettes à la con "végan" mékouilles..!!

Bertrand BEREAUX a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Guillaume Dubourg a dit…

Bonjour,
Je ne sais pas qui a écrit cet article, mais comme référence : buddhachannel, Wikipedia et un naturopathe qui a retiré son article de son site ! Hum, je pense que l'on doit pouvoir trouver plus scientifique comme "preuve indéniable" !
En tout cas mon avis à moi est qu'en effet cet aliment est utilisé même chez les nourrissons depuis pas loin de 10 mille ans, notamment en Chine et qu'aujourd'hui, loin d'être tous stériles, ils sont les plus nombreux sur la planete !
Par contre attention aux OGMs et aux pesticides !
Il n'en reste pas moins que les produits animaux et notamment les produits laitiers ne sont pas exempt d'allergènes, que les problèmes de santé ne sont pas le monopole des mangeurs de soja, bien au contraire et que si sur la planete entière aujourd'hui l'humanité souffre de stérilité croissante, si cela venait du soja, ça se saurait ! Sachez plutôt que l'agriculture moderne et intensive n'a cure de produire des aliments "santé", et que la politique dans ce domaine est le productivisme et l'esthétique des produits.
Je ne peux donc que vous conseiller d'arrêter de consommer des produits laitiers qui non contents d'être une des 1ère cause de souffrance animal, sont aussi une des 1ère cause de maladie chez les humains, une des 1ère cause de pollution des terres, de l'air et de l'eau, de production de gaz à effet de serre, de déforestation de la forêt Amazonienne, de gaspillage d'eau et de terre au détriment de la nature sauvage et des populations qui n'ont pas à manger et de production de soja OGM ... destiné à qui ? Devinette ... A l'alimentation de nos chers bovins, que, à notre tour, nous ne pouvons nous passer de manger ! Cherchez l'erreur ! Qui consomme donc le plus de soja ? Pas les végétaliens non ! Les autres !
Et oui, un scoop : je crois qu'il n'existe plus beaucoup de vache nourri sans soja de nos jours dans nos contrées, surtout en production laitière ! alors réfléchissez à 2 fois la prochaine fois que vous consommerez des animaux ! Vous pourriez peut-être, sans le savoir ingurgiter ce poison qu'est le soja et vous rendre malade ! Allez, je vous laisse, j'ai du tofu sur le feu ! Bon appétit !

 

Nutrition et Santé ! | Creative Commons Attribution- Noncommercial License | Dandy Dandilion Designed by Simply Fabulous Blogger Templates